Restons en contact

Abidjan - Cocody 2 Plateaux les Vallons - Côte d'Ivoire

N'hesitez pas à nous appeler !


Pour de nombreux jeunes chrétiens d’Irak, déjà discriminés, la tentation est forte de fuir leur pays ou d’abandonner la foi en Christ. Mais la Parole de Dieu leur donne une espérance.

Dans un contexte politique et économique difficile, aggravé par la discrimination religieuse, la situation de l’Église d’Irak semble désespérée. «Notre existence est menacée. Beaucoup de jeunes ne pensent qu’à partir», déplore un responsable d’église irakien. Pour stopper l’hémorragie, nos partenaires s’appuient sur les Écritures afin de donner aux jeunes chrétiens un avenir dans leur pays.

Une espérance ancrée dans la Parole

L’une de leurs initiatives vise à «encourager les jeunes à lire la Bible et à les aider à mieux la comprendre, afin qu’ils puissent l’appliquer dans leur vie». C’est ce qu’explique Saher (pseudonyme), organisateur d’un concours biblique avec nos partenaires en Irak. La forme du concours est très ludique, ce qui permet de capter l’attention des participants. Weaam est l’une de ces jeunes. Elle témoigne avec enthousiasme: «J’ai appris beaucoup de choses sur la Bible que je peux enseigner aux autres pour leur donner de l’espoir. La Parole est le fondement de notre vie!»

La Parole pour affronter le monde

Fahed répond à une question lors du concours biblique

Fahed, 23 ans, responsable d’un groupe de jeunes, partage le même enthousiasme. C’est grâce au concours biblique qu’il a appris à connaître la Bible, précise-t-il:

«J’ai acquis une importante connaissance qui m’aide à affronter le monde. À travers ma participation à ce concours, je me sens plus fort.» 

Il est désormais mieux armé pour enseigner les fondements de la foi chrétienne aux jeunes. Des fondements solides qui leur permettront de rester enracinés en Christ, malgré les discriminations qu’ils subissent. Ils pourront ainsi demeurer sel et lumière dans leur pays.

«Ils se rapprochent de la Bible et boivent de cette eau fraîche et vivante», explique le prêtre d’une paroisse organisatrice. Avant de conclure : «Le salut des âmes est la chose la plus importante pour nous!». Le concours terminé, chacun quitte l’église, joyeux d’avoir passé un moment agréable autour de la parole de Dieu. En rentrant chez eux, ils pourront mettre en pratique ce qu’ils ont appris et affronter sereinement les difficultés qu’ils traversent en tant que chrétiens. 

Un million de prières d’Espoir

Faites savoir à nos frères et sœurs du Moyen-Orient que vous priez pour eux!

P.O

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.