Restons en contact

Abidjan - Cocody 2 Plateaux les Vallons - Côte d'Ivoire

N'hesitez pas à nous appeler !

Selon le groupe de défense des droits Intersociety Rule of Law, 1470 chrétiens ont été assassinés et plus de 2200 ont été enlevés par des djihadistes au cours des quatre premiers mois de 2021.

«La dernière enquête menée par Intersociety a duré des semaines et a traversé toutes les régions chrétiennes troublantes du pays», indique le rapport, «Le nombre de chrétiens sans défense tués au Nigéria de janvier à avril 2021 [est] de 1 470; parmi lesquels les bergers djihadistes peuls ont été responsables de la mort de plus de 800 personnes. »

Le groupe de défense des droits a inclus une référence de 26 pages dans son rapport citant des statistiques de sauvegarde qui ont aidé leurs conclusions, ainsi que plusieurs autres témoignages de témoins oculaires et histoires de survivants.

Le rapport poursuit en déclarant que malgré l’insistance du gouvernement nigérian sur le fait que la violence dans le pays est due à des «affrontements entre éleveurs et agriculteurs» et n’a pas de véritables motifs religieux, une enquête approfondie conclut le contraire:

«Le gouvernement nigérian et les gouvernements des États touchés ont fait plusieurs tentatives délibérées pour couvrir le massacre effroyable et macabre de chrétiens au Nigéria en les qualifiant à tort de« heurts éleveurs-agriculteurs », d’attaques de« bandits »ou de« meurtres qui réduisent à travers les musulmans et les chrétiens », etc. Cependant, dans nos conclusions d’enquête approfondies accompagnant ce rapport spécial,  les boucheries de crimes non de rue qui  ravagent le pays sont à l’origine classées en:

(1) meurtres avec des représailles disproportionnées par des bandits musulmans peuls contre des musulmans haoussa (Yansakai),

(2) des meurtres et des représailles extrêmement disproportionnées par des bergers musulmans peuls contre des chrétiens indigènes  dans le nord et aujourd’hui dans le sud-ouest, le sud-est et le sud-sud, et

(3) des  meurtres et des représailles nulles par les Peuls, les Kanuri et les Shuwa Arab (avec quelques fantassins musulmans haoussa) contrôlaient Boko Haram, Ansaru et d’autres  contre des chrétiens, des musulmans modérés et des cibles gouvernementales.

Persecution.org

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *