Restons en contact

Abidjan - Cocody 2 Plateaux les Vallons - Côte d'Ivoire

N'hesitez pas à nous appeler !


Dans le centre de l’Inde, un pasteur a été retrouvé assassiné à côté de chez lui le 17 mars. Plusieurs autres chrétiens sont menacés de mort à cause de leur foi.

Le pasteur Yalam Shankar avait reçu des menaces de la part des naxalites. Ils sont passés à l’acte le 17 mars et l’ont assassiné dans son village du Centre de l’Inde. Le corps du défunt a été retrouvé à côté de sa maison.

Une liste de chrétiens à abattre

Yalam dirigeait une église à Anganpalli, dans le district de Bijapur, dans l’État du Chhattisgarh.  Ces derniers mois, le pasteur Shankar recevait constamment des menaces. En janvier, en rentrant chez lui, il avait trouvé des morceaux de papiers fixés sur sa porte et éparpillés sur le sol, à l’intérieur de sa maison.

Le second pasteur de cette église figurait lui-aussi sur une liste de chrétiens à abattre ainsi que 27 autres pasteurs et chrétiens de la région. 

Sur le dernier morceau de papier il était écrit que ces chrétiens seraient tués s’ils convertissaient quiconque au christianisme. En dépit de ces menaces, le pasteur Yalam Shankar avait continué son activité. Il répétait:

«Même si je dois y perdre la vie, je continuerai à servir le Seigneur!» 

Les naxalites instrumentalisés

Ces menaces étaient signées des naxalites, un groupe de rebelles maoïstes. Ce n’est pas la première fois qu’ils s’en prennent aux chrétiens. Déjà, en juin 2019, ils avaient assassinés 3 fidèles. Ces rebelles sont instrumentalisés par les extrémistes des villages qui veulent éradiquer le christianisme. Les naxalites ayant besoin de l’appui politique des villageois, ils se plient à leurs demandes. 

P.O

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.